• Menu
  • Menu

Mais que diable peut-on faire à Lyon en 3 jours?

La beauté de Lyon, c’est qu’il y en a pour tout le monde; fous d’art et d’histoire, amateurs de gastronomie, flâneurs professionnels, mordus de bicyclette… aucune excuse pour ne pas se laisser tenter par un weekend à Lyon!

Mais par où commencer?

C’est très simple…laissez-vous guider!

Attention! Cet article est à lire uniquement par ceux qui veulent repartir de Lyon avec un regard lyonnais! Touristes superficiels s’abstenir!

JOUR 1: DÉCOUVERTE

JOUR 2: APPROFONDISSEMENT

JOUR 3: FLÂNERIE

Si vous voulez comprendre l’environnement lyonnais dans lequel vous allez évoluer durant votre séjour, il est quasi impossible de ne pas passer par une visite guidée de la ville. Pour cela une visite à pied ou en vélo est une activité idéale pour se mettre dans le bain! Le tourisme s’étant développé ces dernières  années, vous n’aurez pas de mal à trouver la visite qui vous correspond. Cependant, et c’est un élément caractéristique de Lyon comparé à des villes comme Barcelone ou Rome: pas de tourisme de masse (du moins, pas encore!) à Lyon! Sauf, bien sûr, pour la période de la Fête des Lumières du 8 décembre de chaque année! Mais j’aurai l’occasion d’aborder ce thème très spécifique dans un autre article.

A Lyon, nous n’avons pas de queues interminables pour rentrer dans un monument, donc c’est une ville que l’on peut prendre le temps de visiter sans avoir à se bousculer…et oui, c’est la dolce vita à la lyonnaise

Jour 1: Découverte

Au petit matin le premier jour, commencez tout d’abord par un bon petit café accompagné d’une bonne pâtisserie dans des institutions lyonnaises telles que Eric Kayser (Opéra, Bellecour et Vieux-Lyon)…ou bien demandez-moi et je vous guiderai vers la meilleure boulangerie près de chez vous, car je suis gourmand et je les connais assez bien hehe!

La colline de Fourvière:

Ensuite, c’est parti pour une escalade de la colline de Fourvière, avant de la redescendre et de flâner dans les rues du Vieux-Lyon à découvrir les secrets de la Renaissance…mais pas que! Et si un gone vous accompagne, c’est encore mieux! Vous terminerez votre balade du Vieux-Lyon dans un quartier où les options pour déjeuner sont légions, encore une fois les gones sont là pour vous aider à choisir, he!

visite guidée privée en couple / private guided tour in couple
Venez flâner en couple pour un voyage dans le temps!

La Presqu’île:

Pour l’après-midi, vous pouvez aller en profiter pour faire une visite en Presqu’île à travers ses grandes avenues et ses grand monuments, tels que le Palais Saint-Pierre (actuel Palais des Beaux-Arts), l’Hôtel de Ville et la magnifique fontaine Bartholdi sur la Place des Terreaux, ou bien le Palais de la Bourse et surtout…l’Hôtel-Dieu tout nouvellement restauré! Vous verrez qu’en traversant la Saône, on change d’ambiance et de monde! Il s’agit du véritable centre-ville, et il y a d’innombrables choses à voir et découvrir, que l’on soit adepte de shopping ou de flânerie.

Afin d’encore mieux profiter de ces lieux truffés d’histoires étranges et passionnantes et trouver la visite qu’il vous faut, n’hésitez pas à me contacter ici.

 

visite privée guidée Lyon Presqu'île / private guided tour Lyon Peninsula
Les visites en solo permettent d’avoir une perspective encore plus personnalisée!

Et le soir?

Pour ce qui est de la soirée, il y a à Lyon un grand choix de choses originales et étonnantes à faire! Concerts de jazz, musique live dans les nombreuses péniches au bord du Rhône, nombreux café-théâtres ou bien festivals de musique en été, vous n’aurez pas le temps de vous y ennuyer!

Mais tout de même, vous êtes ici à Lyon, capitale française de la gastronomie! (Non mais!) donc si on y vient, et bien on y mange! C’est pas pour rien que des personnalités comme Rabelais ou Curnonsky (grand critique culinaire qui a déclaré que Lyon était, juste, la capitale de l’art de la gueule!) aimaient venir à Lyon pour bien se remplir la panse… et comme on les comprend!

Le mieux, c’est d’aller tester un bon bouchon traditionnel (ou un peu plus moderne, pourquoi pas après tout!) pour déguster toute sortes de spécialités à base d’abats (ah, l’éternelle andouillette…) arrosées d’un bon verre de Beaujolais ou de Côte du Rhône. Mais des bouchons, et bien il y en a à la pelle! Et il peut s’avérer difficile parfois de choisir. Alors, n’hésitez pas à demander conseil à votre gone de service qui se fera un plaisir de vous orienter vers notamment Le Musée ou encore La Mère Jean …voire même de vous y accompagner afin de s’y rincer le corgnolon en apprenant toutes sortes d’anecdotes sur ces lyonnaiseries culinaires! Par ici pour passer une soirée avec un bouchon lyonnais avec un gone !

lyon bouchons / traditional food in Lyon
Envie d’un petit verre avec un ami gone?

Un peu de frissons…

Ça y est, vous avez bien mangé et bien bu? Vous avez la peau du ventre bien tendue? (et oui, on adore les expressions ringardes!) Attendez, ce n’est pas fini! Afin de finir en beauté, vous pouvez vous lancer dans une autre visite encore plus décalée de la ville, à travers ses légendes obscure, voire mystiques. Et oui, Lyon a une réputation de ville de l’étrange. Suivez le guide pour les légendes obscures, ou bien encore pour les mystères et illuminés lyonnais. Quoi de mieux, après tout, qu’une bonne dose de culture et de frissons pour terminer la soirée!! 😉

visite privée lyon obscure / private tour dark tales of lyon
Une petite pause avant de continuer cette soirée pleine de frissons…:)

JOUR 2: APPROFONDISSEMENT

Bien!

Vous avez fait connaissance avec notre cher Lugdunum! Maintenant il est temps d’aller un tantinet plus loin…

La colline de la Croix-Rousse

Il est un lieu incontournable de Lyon, c’est bien-sûr la fameuse colline de la Croix-Rousse! Deuxième colline la plus importante de la ville, celle que l’on nomme la colline qui travaille ne fait partie intégrante de la ville de Lyon que depuis 1852, et elle conserve encore aujourd’hui un esprit de village qui lui est propre. Bon, ça vous dirait de connaître les secrets de ce lieu si unique? Allez, suivez-moi donc ici!

lyon rebellion / lyon la rebelle
La grand-côte et ses histoires tragiques…

Quand on a eu assez de courage et d’énergie pour braver les pentes raides et arriver jusqu’au plateau, et bien, comme disent les croix-roussiens, il faut descendre à Lyon! 🙂 Mais attendez…attendez! Sur le plateau de la Croix-Rousse se cache un véritable trésor, pas si accessible mais à ne pas manquer: il s’agit du Jardin de Rosa Mir, créé par un espagnol fuyant le franquisme et qui a atterri à Lyon, sans oublier de créer ce lieu unique en l’honneur de sa brave mère. Ouvert le samedi après-midi seulement, de début avril à fin octobre (accès limité mais gratuit). Enfin, revenez sur vos pas pour admirer la vue depuis l’esplanade du Gros Caillou, et si vous avez un peu de chance (ou pas!) vous verrez le Mont Blanc qui se détache de la chaîne des Alpes!!

Entre traboules et petites places, la Croix-Rousse offre aux visiteurs des multitudes de galleries d’art, d’échoppes vintage et tendances, de cafés et salons de thés, entre les bars à rock et les bars un chouïa plus underground. La Croix-Rousse est également le royaume du street-art, vous ne pourrez manquer de vous passionner pour ses multitudes d’artistes qui transforment régulièrement les murs et escaliers du quartier. Très bientôt, une visite sera proposée sur ce thème bien spécifique.

Lors de cette visite de la Croix-Rousse, vous ne pouvez pas manquer la vue sur la Saône et le Vieux-Lyon depuis le Jardin des Chartreux (oh la la, mais que de vues imprenables!!)

Allez, pfiiiouu…vous revoilà en Presqu’île! Après tant d’émotions à apprécier la vue et découvrir les recoins croix-roussiens, je suis sûr que vous avez un petit creux! Allez, ne me faites pas dire le contraire! Ne vous inquiétez pas, dans le Quartier des Terreaux vous aurez largement de quoi faire! A vous de voir, entre les Halles de la Martinière et ses produits régionaux et frais (si vous aimez les huîtres, c’est top!),  le quartier de l’Opéra (rue du Garet), la rue Claudia (Palais de la Bourse) ou bien la Rue du Palais-Grillet, il y a le choix!

Le vélo, ça vous tente?

private bike tour / visite en vélo privée
Le vélo, rien de mieux pour se détendre tout en découvrant!

Une fois bien repus, sachez que Lyon a encore beaucoup d’autres curiosités à dévoiler! Laissez-vous tenter par une visite thématique, de jour cette fois-ci. Pourquoi ne pas apprendre à dompter les deux fleuves qui coulent lascivement des deux côtés de la Presqu’île? Et bien sûr, pour cela une visite à vélo est un moyen privilégié de s’adonner à ce petit exercice lorsqu’il fait un beau soleil dehors. Sans prétendre vouloir faire trop de sport, il y a surtout une petite pause boisson (et ouai, on ne change pas les bonnes habitudes!) qui nous attend au milieu de la visite!

Si le vélo ne vous tente pas…et bien il y a encore et toujours vos pieds (les meilleurs amis du voyageur, en somme!) qui pourraient soient vous emmener à la découverte des révoltes urbaines et autres épisodes tragiques de l’histoire de cette Lyon rebelle!

Après tants d’efforts, vous méritez bien de vous laissez aller, déjà en allant vous prendre un bon petit apéro dans l’un des nombreux bars de la Presqu’île (quais Saint-Antoine et Quai de la Pêcherie notamment, sur les bords de Saône), puis en allant vous socialiser un peu dans les nombreux lieux des Quartiers de la Martinière, Place Sathonay et Pentes de la Croix-Rousse, car c’est en effet là que bat le coeur de la ville lorsque la nuit point le bout de son nez.

JOUR 3: FLÂNERIE

Allez, vous en connaissez déjà un rayon sur notre belle Capitale des Gaules. Et aujourd’hui, c’est le dernier jour (sniff…). Mais enfin, il n’y a pas de quoi se faire de bile, puisque non seulement vous savez pertinemment que vous reviendrez, et puisqu’il vous reste encore cette dernière journée pour en profiter! C’est l’occasion de faire quelques emplettes, notamment aux magiques Halles de Paul Bocuse où 60 magiciens de l’art de la gueule vous attendent pour un voyage culinaire sans précédent! Pour vous y rendre, prenez le bus C3 depuis la Place des Cordeliers, puis le bus vous arrêtera juste devant.

Quartier des Remparts d’Ainay et de la Confluence

L’après-midi, profitez-en pour aller vous balader dans le sud de la Presqu’île, au delà de la Place Bellecour. N’hésitez pas à louer des vélo’v en allant sur leur page web pour vous créer un compte sur votre smartphone (attention, seules les 30 premières minutes sont gratuites, ensuite vous devrez laisser les vélo’v à une borne).

Le quartier des remparts d’Ainay est beaucoup moins fréquenté par les touristes, mais il est pourtant plein de charme. Ne prenez pas la rue Victor Hugo, beaucoup trop passante. Au contraire, préférez la Rue de la Charité ou la Rue Auguste Comte, vous y trouverez des boutiques très sympathiques et autres antiquaires. Profitez-en pour aller visiter la magnifique et intimiste Basilique de Saint-Martin d’Ainay, dans un style architectural des plus chatoyants. C’est la seule église romane restante de la ville, et ses colonnes intérieures auraient sensiblement été récupérées de l’ancien Autel dédié à Rome et à Auguste sur la colline de la Croix-Rousse. La Place Carnot offre une belle occasion de s’asseoir à l’une de ses nombreuses terrasses, avant de prendre un vélo’v pour longer les quais de la Saône et filer jusqu’au Quartier Ultra-Moderne de la Confluence. Si vous souhaitez, il y a un grand centre commercial en forme de paquebot à voiles déployées, mais c’est surtout pour ses quais sympathiques et calmes que je vous recommande cet itinéraire. Si vous en avez le temps, prenez le temps de visiter le Musée de la Confluence, avant d’aller à la confluence des deux fleuves (vous verrez comment les couleurs de l’eau se fondent, c’est impressionnant! Remontez les quais du Rhône, en vélo’v (ou bien à pied) jusqu’au Parc de la Tête d’Or.

Berges du Rhône et Parc de la Tête d’Or:

Si vous avez fait la visite en vélo, vous aurez déjà eu un très bon apperçu de ces deux lieux lyonnais par excellence!

Les berges du Rhône offrent de multiples équipements pour vous prélasser, que cela soit dans les bars péniches, sur les bancs en bois (pour les amateurs de lecteur et de bronzage!) ou bien vers les jeux pour les familles!

berges du rhône / Rhone river banks
L’appel de l’eau…la tranquillité assurée

Ensuite, il est temps de continuer jusqu’au Parc de la Tête d’Or, le plus grand de la ville. Ce parc à l’anglaise est une réelle invitation à la flânerie, les lyonnais affectionnent tellement ce poumon vert urbain. Posez-vous sur les pelouses pour vous relaxer pendant que les quelques oies et canards viennent gratter du rab de biscuits et autres gâteaux apéro! Hehe. On y est tellement bien, vous êtes sûrs de vouloir repartir?!

Vous avez des questions? Je suis là pour vous, dites-moi tout! 😀

A très bientôt!